Démarche

 

Travailler par le corps :

Comment obtenir l'état qui permet "autrement"?

«  Les choses ne sont pas difficiles à faire, ce qui est difficile c’est de nous mettre en état de les faire.  »  Constantin Brancusi

 

       Constantin Brancusi affirma également que le travail physique, le travail du corps humain pendant l’exécution de la sculpture, avait son importance. La respiration devait s’effectuer sans effort ni contrainte, le rythme du bras devait être intégré au travail lui-même. La main devait se laisser guider par une image intérieure qui s’était formée dans l’esprit. Le sculpteur devait chercher au-dedans de la pierre une image qui s’y trouve à l’état latent. Une image qui n’est ni tout à fait abstraite, géométrique et non figurative, ni une représentation, une apparence, une reproduction de la nature, un quelconque motif, une imitation, une illusion ou toute autre sorte d’emprunt à un modèle.

Le rapport au geste, à la sensation tactile.

       Tout se passe dans la caractérisation du contact établi avec la matière. Les premiers outils de l’homme sont ses mains avec lesquelles il peut interagir avec l’espace qui l’entoure. Il peut transformer les formes qui passent entre ces doigts.

Il capte avec ses mains grâce notamment aux perceptions tactiles qui regroupent entre autres des capteurs de pression, mais aussi des capteurs de température. C’est par le mélange de ces perceptions qu’il peut caractériser un contact. Ce contact peut être simplement ponctuel ou intervenir au cours d’un mouvement et s’inscrire dans une temporalité. Il fait alors appel à une certaine mémoire. Il devient complexe. Il peut-être friction lorsqu’il mélange une forte pression, voir une atteinte des tissus superficiels et une hausse progressive de la température. Il peut être frottement ou effleurement. Il peut être diagonal, longitudinal ou transversal,  direct ou indirect lorsqu’il passe par l’intermédiaire de l’outil. En sommes toute l'interrogation ce situ dans l'affinement de cette appréhension du monde par les sens.

Extrait du mémoire : Homme

Arbre

Ombre

Nov. 2016